Pour recevoir nos conseils, veuillez remplir notre formulaire

CONSULTATION GRATUITE

éditorial

Qu’est-ce que l’assurance salaire ? Guide Complet

Suite à un accident ou une maladie, vous pouvez subitement vous retrouver dans l’incapacité de faire face à vos obligations. Eh oui, un malheur ne vient jamais seul comme le dit un triste proverbe. Qu’adviendrait-il en cas d’invalidité ? Seriez-vous encore en mesure de payer vos factures ou toutes autres charges personnelles ? Certainement pas ! Que faire dans une telle situation ? C’est ici que vous comprendrez l’importance d’une assurance salaire. Qu’est-ce que c’est en réalité ? Comment cela fonctionne et quels sont ses avantages. Voici tout ce que vous devez savoir.

Assurance salaire : c’est quoi au juste ?

L’assurance salaire est encore appelée assurance invalidité. Que veut dire « invalidité » ? Il s’agit tout simplement de l’incapacité d’effectuer un travail ou de faire une activité quotidienne en raison d’une maladie grave ou d’une blessure.

En général, ce genre de situation arrive sans crier gare. Dans  ce sens, l’invalidité peut survenir de manière inopinée, après un accident de voiture, de sport ou une maladie cardiovasculaire rendant ainsi le patient complètement inapte à faire quoi que ce soit.

Les maladies graves ou dégénératives comme le cancer, la dépression, la sclérose en plaques… peuvent aussi être la cause d’une invalidité. Quoi qu’il en soit, pas besoin de paniquer face à une telle situation.

Encore mal-aimé dans les polices d’assurance, l’assurance invalidité est un moyen incontesté qui garantit une protection sociale en cas de défaillance à la suite d’une blessure ou d’une maladie. Elle vous sera d’une grande utilité puisqu’elle aide à couvrir une partie de charge matérielle de l’assuré et de sa famille en cas d’arrêt de travail ou d’invalidité.

D’une certaine façon, elle permettra au salarié ou à un chef d’entreprise de bénéficier d’une rente d’invalidité. Cette pension d’incapacité permettra ainsi de compenser sa perte de revenu pour une convalescence beaucoup plus décente.

Pourquoi souscrire une assurance salaire ?

Vous êtes un employeur, un employé ou un chef d’entreprise et vous travaillez à longueur de journée pour subvenir aux problèmes de votre petite famille. Soudainement, vous avez un accident ou une maladie grave.

Plongé dans une défaillance physique ou mentale, vous ne parvenez plus à répondre à vos besoins et à ceux de votre famille. Que faire ? Certainement, vous êtes tout près du gouffre à moins que vous n’ayez un compte bancaire bien garni pour effectuer le paiement de vos factures.

Si tel n’est pas le cas, pensez déjà à souscrire à une assurance salaire. Au canada, sur 10 salariés, au moins six, sont couverts par ce type d’assurance. Elle permet à un individu devenu invalide en raison d’une blessure ou d’une maladie de toucher des prestations mensuelles pendant une période bien définie.

Avec une telle assurance, vous pouvez profiter d’un montant équivalent les 70% de vos revenus de travail ; de quoi vous permettre de vivre votre rétablissement dans la sérénité.

S’il est possible de se faire assurer par l’entreprise d’une assurance collective, sachez aussi que vous pouvez opter pour une assurance salaire individuelle qui dispose, bien sûr, de pas mal d’avantages.

Même si le groupe Financier Signature conseille d’ailleurs à chacun de souscrire à une assurance salaire, il est de bon ton de préciser qu’il en existe plusieurs formes.

Il s’agit du régime d’assurance collective, du régime d’assurance individuelle et des programmes d’indemnisation des accidents liés au travail et prestations prévues par le régime de rente du Québec ou encore le régime de pension Canada.

Fonctionnement de l’assurance salaire

Il n’est pas possible de savoir quand est-ce que l’on tombera malade. Nous ne cesserons jamais de le dire, un accident peut survenir à l’improviste au point de vous empêcher de vous rendre au travail. En effet, il existe de nombreux cas pouvant faire en sorte que vous soyez de l’inaptitude de faire face à vos obligations.

Alors, pendant votre invalidité, l’assurance salaire est ce qui viendra vous fournir un coup de pouce considérable. Avec une telle assurance, vous recevez tous les mois, jusqu’à une certaine période, une rente non imposable qui vous permettra de compenser la perte de vos revenus.

A noter que vos primes et votre rente dépendent de nombreux facteurs à savoir l’âge, le salaire, la durée des versements. L’assurance salaire vous offre une certaine flexibilité, que vous soyez dans le besoin de couvrir la dette ayant servi pour l’achat d’une voiture, d’une maison (prêt hypothécaire) ou encore vos frais d’entreprise.

Vous comprenez donc qu’elle se définit selon vos besoins, mais aussi en fonction de votre portefeuille. Toujours est-il qu’il est important de comprendre les différents produits d’assurance salaire afin de mieux maîtriser son fonctionnement.

Parmi les différents types d’assurance salaire, vous trouverez le RAS ou Régime d’assurance-salaire. C’est un accord établi entre un employeur et ses employés, un groupe ou une association de travailleurs.

Ce type d’assurance peut être de courte ou de longue durée. Par ailleurs, il est aussi important de noter que les prestations peuvent être payées par un employeur, un conseil de fiducie, un organisme indépendant ou encore par une compagnie d’assurance.

On parle de régime d’assurance-salaire lorsqu’il couvre plus d’un employeur ou encore quand il est financé en totalité ou en partie par l’employeur. De plus, il a pour but de couvrir la perte de revenu des salariés à la suite d’une maladie, d’une grossesse ou d’un accident.

Dans ce type de régime, les prestations sont versées périodiquement et à un taux forfaitaire. Comme dans toute autre forme d’assurance, les fonds sont accumulés dans un compte de fiducie et sont calculés de manière à être suffisants pour répondre aux demandes d’indemnités prévues. Cependant, on ne saurait parler d’un RAS si le régime n’est pas collectif et ne couvre qu’un seul et unique employé.

Pour qui l’assurance salaire ?

Tout travailleur autonome, entrepreneur ou salarié dans une PME pourra un jour ou l’autre avoir besoin d’un moyen de couvrir son revenu suite à un arrêt d’activité liée à une maladie ou une blessure. Les techniciens de BTP tout comme les salariés de bureau sont exposés à l’invalidité, car ces derniers sont très souvent sujets aux problèmes de dépression ou de fatigue nerveuse.

Raison pour laquelle une foule de spécialistes estiment que tout le monde est concerné par une assurance salaire ou assurance invalidité bien qu’il s’agisse de l’une des polices d’assurance les plus complexes à aborder.

Comme cela a été dit plus haut, l’âge, le type d’emploi, le salaire, l’état de santé sont entre autres les différents éléments à prendre en compte lors de l’émission de ce type d’assurance. Bien évidemment, vous ne pouvez pas être assuré si vous venez à peine de subir une crise cardiaque.

Cela constitue un véritable risque pour les assureurs. De plus, si vous êtes très âgé, vous risquez de ne pas pouvoir vous faire assurer, tant vos primes seront élevées. Notons aussi que le montant de vos primes dépend du métier que vous pratiquez. Les assureurs sont en effet d’accord avec le fait que les risques changent dépendamment de la classe professionnelle à laquelle vous appartenez.

Qu’en est-il de l’assurance salaire pour les travailleurs autonomes ?

Il s’agit là d’une question qui revient très souvent. Si vous êtes travailleur indépendant, sachez que cette assurance s’adresse aussi à vous. Cependant, sachez que les assureurs prendront plusieurs paramètres en ligne de compte avant d’émettre cette police d’assurance en votre nom.

Ils prendront par exemple le temps nécessaire pour vérifier votre état de santé, votre emploi… Si vous avez le profil idéal, vous bénéficiez d’un versement mensuel non imposable. Il s’agit généralement du 2/3 de votre revenu d’affaires.

Coût d’une assurance salaire

D’aucuns préfèrent opter pour une assurance collective à travers une association professionnelle tandis que d’autres misent une assurance individuelle. Toutefois, s’il existe un accord d’assurance salaire entre vous et votre employeur, pensez à lire vos contrats d’assurance de façon minutieuse. Ceci vous permettra d’avoir une idée sur le pourcentage de revenu qui sera remboursé. De façon générale, l’assurance incapacité collective offre la possibilité de bénéficier de 60 à 85% de vos primes imposables.

De plus, pensez à bien étudier les éléments se trouvant dans votre police afin de déterminer la durée maximale de votre entente. Généralement, les assureurs vous proposent des prestations sur une durée de 24 mois.

Si cette durée ne vous semble pas suffisante, il vous suffira de mettre tout en jeu afin d’avoir une sécurité financière sur un horizon à long terme. Si vous faites un travail où votre assurance salaire collective ne sera pas suffisante pour couvrir la perte de vos actifs que ce soit de manière temporaire (assurance-vie temporaire) ou permanente, passez sans attendre à une assurance salaire individuelle.

Toutefois, il est fondamental de considérer les éléments qui déterminent le prix d’une assurance salaire. Type de travail, âge, état de santé… voici entre autres les facteurs sur lesquels les assureurs se basent pour fixer les coûts. Une classification par catégorie permettra en effet de déterminer le prix qui correspond à votre catégorie. A titre d’exemple, un mineur qui travaille dans une zone à risques ne paiera pas le même forfait qu’un comptable et c’est tout à fait compréhensible.

Faites appel au Groupe Financier Signature

Toujours soucieux de votre bien-être financier, le Groupe Financier Signature s’engage à offrir la tranquillité d’esprit dont vous aurez besoin en cas d’invalidité. Bénéficiez des conseils des experts en sécurité financière afin de trouver l’assurance salaire adaptée à votre profil et ceci que vous soyez salarié ou travailleur autonome.

Remplissez votre soumission

CONSULTATION GRATUITE