Pour recevoir nos conseils, veuillez remplir notre formulaire

CONSULTATION GRATUITE

éditorial

Déclaration de revenus : Comment réduire son impôt avec le REER de son conjoint

Pour mieux préparer votre déclaration de revenus, il vaut mieux être bien informé. Eh bien oui, la question de préparation des revenus n’est pas la même dans tous les pays. Aux Etats-Unis par exemple, chaque couple doit avoir une seule déclaration de revenus. A l’inverse, le canada offre la possibilité à chaque conjoint d’avoir sa propre déclaration de revenus. Ce qui offre un avantage considérable que ce soit pour les couples mariés ou pour les conjoints de fait. Ceci dit, vous pouvez cotiser au REER de votre conjoint pour bénéficier d’une réduction d’impôt.

Avantages de cotiser dans le REER de son conjoint

Que vous soyez marié ou pas, investir dans le REER de votre conjoint promet de nombreux avantages. Si vous envisagez prendre vos retraites à 65 ans, vous pouvez investir dans le REER de votre conjoint. Ceci vous permettra de fractionner vos revenus et réduire vos impôts. Cotiser dans le REER de votre conjoint vous offre aussi la possibilité de conserver la pension de sécurité vieillesse. Ceci peut aussi vous aider à doubler votre mise de fond pour l’achat d’une nouvelle propriété à travers le RAP qui vous permet de retirer jusqu’à 35 000$ de votre REER.

En cotisant au REER au nom de votre conjoint, vous avez droit à une déduction fiscale. Alors, si vous gagnez bien plus que votre conjoint, vous bénéficiez d’un allégement fiscal plus important. Pour cela, vous devez cotiser au REER de votre conjoint plutôt que de cotiser dans votre REER. Que vous cotisiez à votre propre REER ou à un REER de conjoint, votre cotisation compte dans votre propre plafond de déduction pour REER.

Qu’en est-il des conjoints de fait ?

La manière d’aborder la question de la sécurité financière ne devrait pas être la même que celle abordée par les couples véritablement mariés. La planification de la retraite des conjoints de fait est donc un élément à prendre très au sérieux. Pour bénéficier des réductions d’impôts, vous pouvez aussi cotiser dans le REER de votre conjoint. Si cela vous permet de répartir au mieux vos actifs, sachez que cet avantage concerne essentiellement les couples qui vivent en union de fait. Pour les couples mariés, les sommes accumulées dans un REER pendant le mariage font partie du patrimoine familial. Suite à un divorce, elles sont partagées entre les conjoints. Cependant, les conjoints de fait n’ont pas droit à cette protection. En cas de sécurité, chacun repart avec les REER inscrits à son nom.  Malgré cette insécurité, vous pouvez toujours choisir de cotiser au REER de votre conjoint de fait. Sachez qu’en cas de séparation, vous pouvez toujours avoir accès à votre investissement. Pour cela, avant de vous engager dans une telle démarche, vous devez préalablement signer un contrat de vie commune notarié prévoyant les conditions de transfert du REER et compléter le formulaire T22220. Une signature de contrat peut aussi vous éviter un partage non voulu de vos actifs.

Vous l’aurez compris, cotiser au REER de votre conjoint offre plusieurs avantages parmi lesquels la réduction d’impôts et ceci que vous soyez un couple marié ou conjoint de fait.

Le REER est un véhicule d’investissement complexe. Dans le cadre de la gestion de votre patrimoine consulter un professionnel pour vous donner les bons conseils serait indéniablement un plus. Un conseiller en sécurité financière pourrait vous aider à mettre en place une véritable planification financière pour optimiser vos finances et réduire votre impôt. Pour cela n’hésitez pas à contacter le groupe financier signature.

Remplissez votre soumission

CONSULTATION GRATUITE