• Chargement...

Remplissez votre soumission


ÉDITORIAL

POUR UNE RETRAITE PAYANTE! REVENUS À VIE

 

Il existe une multitude de produits financiers pour les entrepreneurs et les professionnels qui ont à cœur leurs stratégies fiscales. Plusieurs de ces approches peuvent être très bénéfiques pour vous et pour vos proches. Découvrez comment la solution REVENUE À VIE peut vous permettre de toucher d’importants revenus de retraite.

COMMENT FAIRE ?

Parlons de la stratégie de retraite assurée corporative, qui vous permet de vous transférer d’importantes sommes d’argent personnellement à partir de votre entreprise, avec un impact fiscal réduit. Ces sommes, qui seront accumulées d’année en année, vous permettront de profiter pleinement à votre retraite. Comment ça fonctionne ? Votre entreprise doit souscrire à une police d’assurance vie permanente avec participation sur votre tête, et ce, en se nommant elle-même bénéficiaire. C’est donc votre entreprise qui doit réaliser le paiement de la prime qui s’étale normalement sur une période entre 8 et 20 ans. Après un certain nombre d’années d’adhésion à cette assurance (normalement à partir de la 10e année), il est possible de donner le contrat d’assurance en garantie afin d’obtenir une marge de crédit personnelle. Le montant admissible pour cette marge de crédit sera calculé en fonction des valeurs de rachat accumulées. Étant donné qu’il n’y a pas de liquidation du montant de rachat, plus les années avancent, plus la limite de la marge de crédit pourra être augmentée afin de la rendre constante pour le restant de votre vie. Cette marge sera ensuite remboursée lors de votre décès via la prestation d’assurance vie.

NB – Dans cette stratégie, il est recommandé d’utiliser une assurance vie avec participation en raison de la stabilité des rendements et de la performance qui est remarquable. La plupart des assureurs qui offrent ce type de produit ont une moyenne de rendement qui dépasse le 6,25% annuellement, et donc, n’ont jamais eu de résultats négatifs depuis la création du compte de participation. Certains assureurs ont un compte de participation qui existe depuis plus de 100 ans et donc, qui dépasse la rentabilité à long terme de plusieurs indices boursiers important. Le compte est principalement composé d’obligations de société, investissements immobiliers, prêt sur police d’assurance, investissement alternatif et/ou d’actions de sociétés canadiennes.

Étude de cas : L’entreprise Gestion Marc inc. souscrit à une assurance vie permanente payable sur 20 ans.

Dans cette mise en situation l’entreprise de Gestion Marc inc. souscrit à cette assurance vie, avec participation d’un capital assuré d’un million de dollars sur la tête de Marc, qui vient tout juste de célébrer son 30e anniversaire. Le coût annuel de cette assurance est de 7546$. Gestion Marc inc. aura donc déboursé un total de 150 920$ dans 20 ans. Dans cette projection, Marc aimerait prendre sa retraite à 60 ans. Au moment de sa retraite à 60 ans, la prestation d’assurance vie sera de 1 267 692$ et 550 582$ sera accumulé en valeurs de rachat. Marc pourra donc obtenir une marge de crédit personnel pouvant aller de 75% à 100% de la valeur de rachat. Dans cette situation, Marc a obtenu un prêt à 90% de la valeur de rachat, il sera donc en mesure d’obtenir une rente de 27 255$ par année. Lorsque la dette aura atteint 495 523$ (90% de la valeur de rachat à l’âge de 60 ans), Marc pourra simplement demander une augmentation de sa marge afin de supporter les années suivantes. Au moment de son décès, par exemple à 85 ans, la prestation de décès sera à 1 814 535$ et la dette à rembourser sera de 1 180 462$. Il restera donc pour les héritiers de Marc 634 073$ et une exemption fiscale d’un montant de 1 180 462$.

Montant investi sur 20 ans : 150 920$
Décaissement sur 25 ans : 681 375$
Prestation nette de décès à 85 ans : 634 073$
Exemption via le compte de dividende en capital : 1 180 462$

En ce qui concerne l’assurance lors d’un décès, il y a normalement un léger impact fiscal à payer jusqu’à approximativement le 80e anniversaire de l’assuré. Au niveau du prêt obtenu personnellement, il est important d’ajouter l’avantage imposable prescrit par loi qui représente la différence de taux d’intérêt entre le prêt que vous avez obtenu en donnant votre contrat corporatif en garanties et le taux que vous auriez obtenu personnellement sans donner aucun actif en garantie.Il est également possible de bâtir la stratégie différemment en demandant que le prêt soit directement versé envers l’entreprise pour ensuite se verser un dividende. L’avantage de cette méthode c’est qu’il est possible de déduire les intérêts du prêt ainsi que le CNAP (coût net d’assurance pure). Il faut simplement obtenir une lettre du prêteur qui exige que vous soyez assuré pour l’obtention du prêt: elle est très facile à obtenir!

Facebook
LinkedIn

Remplissez votre soumission


Des stratégies gratuites personnalisées

* Champs obligatoires



Quel genre d'entrepreneur êtes-vous ?

Plus précisément

Votre entreprise est ...

Sélectionnez toutes les manières que vous souhaitez entendre de Groupe Financier Signature:

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le pied de page de nos courriels. Pour plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez visiter notre site Web.