Transfert de vos fonds REER CSN vers une institution financière Performante et SURE.

Empruntez jusqu’à 50 000 $ pour maximiser vos cotisations REER; Obtenez le meilleur taux grâce à notre comparateur en ligne Veuillez remplir votre soumission pour obtenir une offre personnalisée

La réalisation de votre projet commence ici.

Demande d'information au sujet des REER FTQ et CSN
Groupe Financier Signature
éditorial

REER CSN : le guide complet

Le REER, entendu comme régime enregistré d’épargne-retraite, est un système d’épargne financier au Canada. Il permet aux travailleurs et travailleuses du Canada, de faire des placements d’épargne pour planifier leur retraite et réaliser certains de leurs projets. A cet effet, le REER SCN fait partie des sociétés d’épargne-retraite les plus en vue au Canada, à côté du fonds de solidarité FTQ.

 Le rendement REER CSN est sans doute à l’origine de la renommée de cette société de placement des revenus. Le fonds CSN offre notamment des avantages exceptionnels aux travailleurs du territoire québécois et canadien dans l’ensemble, d’où l’intérêt qu’on lui porte.

Si vous avez besoin d’avoir d’amples informations sur ce REER CSN, suivez le guide et vous en serez pleinement édifiés. Nous vous en dirons plus sur ses objectifs, ses avantages, ses inconvénients, son fonctionnement et les conditions à remplir pour s’inscrire afin de bénéficier des privilèges du fonds CSN.

Présentation du REER CSN

La CSN (confédération des syndicats nationaux) a été fondée en 1921. En effet, il s’agissait à cette époque d’une confédération des travailleurs catholiques du Canada (CTCC) qui regroupait plus de 200 travailleurs et travailleuses.

 Ces derniers qui représentaient environ 80 syndicats formés dans plusieurs secteurs d’activité, avaient décidé de s’organiser autour d’un congrès pour l’amélioration de leurs conditions de travail. C’est ainsi qu’après plusieurs transformations, le CTCC va changer d’appellation pour devenir la CSN, en 1960.

Dès lors, la CSN va donc s’assigner pour mission de remettre l’employeur au centre des préoccupations. Et de lui permettre d’avoir des conditions de travail et de vie plus favorables. De nos jours, la confédération des syndicats nationaux regroupe à peu près 2000 syndicats et plus de 300 000 membres issus non seulement du secteur public, mais aussi du secteur privé. 

En guise de rappel, la CSN qui est dirigée par Jacques Letourneau, s’impose comme la deuxième plus grande centrale syndicale du Canada en termes du nombre de membres. Elle vient après le FTQ qui a plus de membres.

C’est dans ce sillage que s’inscrit donc le REER CSN, puisqu’il se pose comme une société de capital de développement qui promeut la solidarité et l’épargne sur le territoire canadien. Il a pour but de recueillir des épargnes de la population québécoise et d’améliorer les conditions de travail des travailleurs et des travailleuses.

Dans ce cas, il participe au maintien et même à la création d’emplois à travers les investissements dans les entreprises de tous les secteurs d’activité de l’économie du Québec. Ce qui fait que le fonds REER est considéré, au même titre que le fonds FTQ, comme un maillon essentiel qui contribue à la stimulation de la croissance de ladite économie.

Etant entendu que l’une de ses principales missions est de sensibiliser et d’encourager les employés à épargner de l’argent pour la retraite, la CSN REER permet à ses investisseurs d’avoir des avantages fiscaux qui leur sont octroyés non seulement par le gouvernement fédéral, mais aussi par le Québec.

Il faut préciser qu’avec le fonds SCN, votre capital investi est à l’abri de l’impôt jusqu’à ce que vous partiez en retraite ou jusqu’à la réalisation de vos projets. Mais à partir du moment où votre argent sort de ce régime, l’impôt lui sera appliquée.   

Avantages et inconvénients du REER CSN

Le REER CSN offre de nombreux avantages à ses affiliés. Il s’agit notamment de :

Crédit d’impôt avantageux 

Le REER CSN offre un crédit d’impôt supérieur à ce que les autres REER proposent, il offre également un rendement assez élevé. Ce qu’il faut savoir de manière générale c’est que l’investissement au fonds CSN réduit le revenu imposable ou plus clairement, il réduit l’impôt que le client doit payer. Les placements dans le REER CSN sont donc à l’abri des impôts jusqu’au moment du retrait.

Economie d’impôt substantielle

L’investissement dans la CSN engendre une économie d’impôt largement favorable. L’investisseur du fonds CSN bénéficie donc d’un crédit d’impôt qui s’élève à 35% ; soit une répartition de 15% du fédéral et 20% du Québec. Au cours d’une année fiscale, en estimant que le plafond du capital investi qui est de 5000 dollars a été atteint, l’investisseur doit recevoir un crédit d’impôt de 1750 dollars.

A travers ces chiffres, le fonds CSN devance les autres REER, notamment son concurrent direct qu’est le FTQ. Le crédit d’impôt d’un investisseur du fonds FTQ est de 30% ; soit 15% du Québec et 15% du fédéral. Ses crédits d’impôt se limitent à 1500 dollars par année fiscale, ce qui correspond à un capital investi plafonné à 5000 dollars.

Des meilleurs rendements

Par ailleurs, le rendement REER CSN est nettement meilleur. Par exemple, pour un travailleur qui va prendre sa retraite dans deux ans, son crédit d’impôt représente un rendement fiscal annuel composé de 24 % qui viennent s’additionner au véritable rendement du fonds.

 Celui qui est à sept ans de la retraite, son rendement fiscal baisse à 6,3 % par an. Le rendement du crédit baisse à 2,9 % si le placement est de 15 ans, et s’il s’étend à 30 ans il s’élève à 1,4 %.

Le REER FTQ par contre, a un rendement fiscal de 19,5 % à deux ans de la retraite. A sept de la retraite, l’investisseur se contente de 5,2 %. Sur 15 ans, le rendement fiscal ne sera qu’à 2,4 % ; et sur 30 ans il sera à 1,2 %.

Qu’en est-il des inconvénients? 

Il est important que vous sachiez que le fonds CSN comporte aussi des inconvénients que vous devez savoir avant de faire votre investissement. Il est bon de relever qu’autant les risques sont gros, autant l’on gagne beaucoup. D’emblée, le REER CSN n’est pas fait pour financer de grands projets d’affaires. Le CSN ne permet que le financement des projets spécifiques, à l’instar de l’achat d’une première maison, du retour aux études. Il peut aussi permettre de développer et de booster la croissance de votre entreprise.

Dans le cadre de cet investissement, il faut toujours garder en esprit que vous entrerez en possession de votre épargne seulement après la retraite.

 Il n’est donc pas possible pour vous d’avoir accès à vos revenus à tout moment où vous vous trouverez dans le besoin. Aussi, l’épargne au fonds CSN comportent de nombreux autres risques qui peuvent impliquer des pertes financières énormes. Sans oublier de rappeler que les impôts sont appliqués à vos revenus au moment du retrait.  

Comment fonctionne le REER CSN ?

Le REER CSN fonctionne comme plusieurs autres REER, avec des missions précises. Tout comme le FTQ, le fonds CSN a pour objectif de de stimuler l’épargne-retraite chez les travailleurs et travailleuses résidant au Québec. Il a également pour rôle de créer ou de sauvegarder les emplois en investissant dans les entreprises québécoises en particulier, et canadienne en général.

 

Le CSN REER a une politique de placement qui implique une participation au financement des sociétés et une sélection de titres à revenu fixe qui donne à l’ensemble une stabilité assimilable à celle d’une caisse de retraite.

 Que ce soit le fonds CSN ou même le fonds FTQ, ces fonds de travailleurs jouent un rôle essentiel pour l’économie canadienne en général. Ils investissent jusqu’à 60% de leurs actifs dans les petites et moyennes entreprises du Canada.

Les cotisations sont généralement prélevées sur le bordereau de paie et peuvent tenir immédiatement compte de son économie d’impôt, ce qui réduit l’impact de la retenue sur son revenu net.

Les parts détenues dans le REER CSN donnent d’abord droit à une réduction de l’impôt. Bien plus, le crédit d’impôt propre aux fonds de travailleurs récompense l’investisseur qui place son capital pour une longue durée. Il offre aussi un rendement très avantageux des sommes investies tout juste avant la retraite.

Le rendement REER CSN donne lieu aux crédits d’impôt de 15% au fédéral et de 20% au provincial, pour un total de 35%. Le rendement REER CSN ne peut pas à cet effet dépasser la barre de 1750 dollars, puisque la limite annuelle du capital d’épargne est de 5000 dollars.

 

Profil d’investisseur

Tout le monde peut investir à la REER CSN, dès lors qu’il remplit certaines conditions. L’élément fondamental sur lequel on s’intéresse c’est votre profil d’investisseur. Il permet de mieux connaître le potentiel investisseur et de savoir notamment quelle est sa capacité à prendre des risques en matière d’investissement. Et parmi les facteurs majeurs déterminant le profil d’investisseur ; nous pouvons naturellement citer l’âge et la situation financière entre autres.

Dès lors que vous présentez un profil d’investisseur capable de prendre des risques, il vous est exigé d’avoir au minimum 18 ans. Aussi, il est évident que vous devez être un travailleur ou une travailleuse du Québec avec des revenus.

L’inscription au fonds CSN exige aussi d’être en possession de vos coordonnées bancaires personnelles et des coordonnées de votre employeur, dans la mesure où vous choisissez comme mode de cotisation la retenue sur le salaire.

De façon générale, au regard de tout ce qu’on vient de vous présenter, vous savez à quoi vous attendre si vous sollicitez le REER CSN. Il est conseillable donc de prendre en compte de tous les contours du fonds CSN avant de procéder à votre investissement.

Demande d'information au sujet des REER FTQ et CSN